Gérer le stress au quotidien

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Rien n’est stressant en soi. C’est la réaction que l’on a face à une situation qui la rend stressante. La preuve : chacun de nous répond différemment aux situations dites "stressantes". Quand on part de ce postulat, il est déjà plus facile de faire face aux moments de grand stress.

Mais comment contrer l’angoisse ? Est-il possible de s’y préparer ? Voici nos conseils !

Être soi-même et l’exprimer

Il est beaucoup plus sain et reposant d’être soi-même. Pensez à toute l’énergie que vous dépensez à essayer de passer pour une personne que vous n’êtes pas... C’est fatigant, n’est-ce pas ?

D’ailleurs, pour quelle raison vous cachez-vous derrière ce masque ? Pourquoi tentez-vous d’être un(e) autre ? Bien souvent, la réponse est : pour plaire, ou, à tout le moins, pour ne pas déplaire.

Rappelez-vous que les gens doivent vous aimer pour ce que vous êtes, avec vos qualités, mais aussi avec vos imperfections. Et si vous n’êtes pas convaincu, sachez que quels que soient vos efforts, vous ne parviendrez jamais à être apprécié de tous. C’est tout bonnement impossible.

Être soi-même passe également par l’extériorisation des sentiments. Apprenez à dire ce que vous pensez et ce que vous ressentez, que ce soit positif ou négatif. Vous verrez, vous vous sentirez immédiatement plus léger !

Détendre son corps

Vous sentez le stress monter ? Votre gorge se noue, vos muscles se tendent, vos mains deviennent moites ?

Pour évacuer le stress que votre est en train d’emmagasiner, inspirez, retenez votre souffle en contractant vos bras (des mains aux épaules) pendant quelques secondes . Ensuite, soufflez fortement en vous relâchant complètement. Répétez l’opération 3 fois.

Pour détendre votre visage (avant de devoir parler, par exemple), grimacez et souriez excessivement.

Enfin, si certaines zones de votre corps (comme la nuque) restent particulièrement tendues, massez-les vigoureusement pendant quelques secondes.

Pratiquer l’autosuggestion

Cette méthode, si elle paraît simpliste, a cependant des résultats impressionnants.

Commencez par dédramatiser la situation. Si vous devez passer un examen ou un test, rappelez-vous qu’il ne s’agit que d’une discussion. En d’autres termes, un échange de mots. Rien de moins, mais rien de plus.

Des phrases comme "Cela va bien se passer.", " Il n’y a aucune raison que cela se passe mal.", "J’ai bien préparé mon sujet", répétées plusieurs fois devraient vous aider à vous calmer. Accompagnez-les de visualisations : vous et votre examinateur, dans une pièce, en train de discuter paisiblement.

Vous êtes de nature anxieuse, mais vous finissez toujours par réussir ce genre d’épreuves ? Faites confiance à votre expérience de réussite !

S’accorder du temps

Il est important de se garder du temps pour soi. Profitez de ces moments de répit pour pratiquer une activité qui vous plaît. Écoutez de la musique, faites des puzzles, lisez, faites du sport, chantez, dansez... ou rêvez, tout simplement...

Le week-end, n’hésitez pas à rompre complètement avec votre quotidien en vous prévoyant une journée à la campagne, à la mer, dans une autre ville...

Se connaître et anticiper

Quel genre de situation vous stresse ? L’imprévu, la surcharge de travail, la prise de parole en public, la rencontre de nouvelles personnes... ? Pour contrer le stress, il est primordial de se connaître.

Apprenez à prévoir les situations qui vous angoissent et tentez de les préparer, tant que faire se peut. Vous aborderez la chose avec plus de sérénité.

Apprenez également à détecter les signaux d’alarme annonciateurs d’angoisse, avant d’être complètement paralysé par le stress. Vous pourrez ainsi agir (respiration, autosuggestion, massage...).

Transformer l’énergie du stress en énergie positive

Vous êtes stressé, et votre corps et votre esprit sont en ébullition... Pourquoi ne pas profiter de toute cette énergie ?

Transformez ce surplus d’énergie en motivation ; transformez l’épreuve en défi. Pour y parvenir, encouragez-vous verbalement ! Vous verrez : à force, cela deviendra un automatisme. A noter que la position debout, plus dynamique, est conseillée pour ce genre d’exercice.