GRAPA : conditions plus strictes pour les non-Européens

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Afin de favoriser les personnes qui ont travaillé toute leur vie en Belgique, le ministre Van Quickenborne souhaite restreindre les conditions d’accès à la GRAPA aux non-Européens de Belgique.

"Lutter contre les abus" : voilà l’objectif de la mesure proposée par le ministre des pensions Van Quickenborne. Il voudrait pour ce faire rendre plus contraignantes les conditions d’accès à la GRAPA pour les non-Européens.

La GRAPA (ancien "revenu garanti") ou garantie de revenus aux personnes âgées, est une aide financière accordée aux personnes de 65 ans et plus qui ne disposent pas de moyens suffisants.

Pour obtenir ce revenu, les personnes concernées doivent remplir un certain nombre de conditions relatives aux moyens d’existence, à l’âge, à la résidence et à la nationalité.

C’est sur ce dernier point que le ministre entend agir. Actuellement, il suffit aux non-Européens doivent d’avoir travaillé un jour en Belgique pour qu’ils puissent bénéficier de la GRAPA (en plus des conditions classiques).

Le ministre a l’intention de faire passer ce délai à 312 jours, afin de favoriser les personnes qui ont travaillé toute leur vie en Belgique, et qui y ont donc cotisé.