Deux pierres gravées espagnoles de grande valeur retrouvées dans un jardin anglais !

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Un expert d’art néerlandais a remis lundi à l’Espagne deux pierres gravées, d’une valeur "inestimable" et dérobées il y a quinze ans dans une ancienne église espagnole, après les avoir localisées dans le jardin d’un aristocrate anglais. Arthur Brand, surnommé l’"Indiana Jones du monde de l’art" pour ses exploits d’enquêteur, a déclaré avoir remis à l’ambassade d’Espagne à Londres, lors d’une cérémonie privée, ces gravures vieilles d’au moins un millénaire.

Il s’agit de l’aboutissement d’une longue chasse au trésor digne d’un roman policier. Les deux oeuvres d’art, dont une représente Jean l’évangéliste, ont été dérobées en 2004 par des voleurs d’art professionnels dans l’église Santa Maria de Lara, près de Burgos dans le nord de l’Espagne.

Elles ont finalement refait surface à la fin de l’année dernière, recouvertes de boue et de feuilles dans le jardin au nord de Londres d’une famille aristocratique, qui ignorait tout de leur origine."Vous pouvez imaginer à quel point ils ont été choqués d’apprendre que leurs ornements de jardin étaient en fait des oeuvres d’art religieux espagnols volées, d’une valeur inestimable", a déclaré à l’AFP M. Brand.

"Les trouver dans un jardin après huit années de recherche est tout simplement incroyable", poursuit le passionné d’art.

Il s’en est fallu de peu pour que les gravures, qui pèsent chacune 50 kg et dont l’AFP a pu avoir un aperçu quelques heures avant leur remise à la police espagnole, finissent au fond d’un cours d’eau londonien.

Les gravures "auraient pu être perdues à jamais", souligne M. Brand, car les propriétaires ont tellement été choqués d’apprendre la vérité qu’ils ont voulu jeter les oeuvres d’art dans une rivière et les faire disparaître à jamais.

Source : AFP