Comment soulager une crise de sciatique

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Une sciatique est généralement due à une hernie discale qui vient comprimer le nerf sciatique. On reconnaît aisément ce trouble en raison de sa douleur caractéristique qui irradie de la fesse jusqu’au pied.

Qu’est-ce qu’une hernie discale ?

La crise de sciatique est déclenchée par la compression des racines du nerf sciatique, soit entre la quatrième et la cinquième vertèbre lombaire, soit entre la cinquième lombaire et la première vertèbre sacrée.

La plupart du temps, la crise de sciatique est causée par une hernie discale. Cette dernière trouve son origine dans un problème sur le disque intervertébral qui sert d’amortisseur entre deux vertèbres. Ce disque est composé d’un anneau fibreux et d’un noyau contenant une sorte de gélatine. Lorsque l’anneau se fissure, il est possible que le noyau s’échappe et une boule vient alors se former, c’est la hernie. Cette dernière va comprimer l’une des racines du nerf sciatique. C’est son inflammation qui fait mal.

Quels traitements ?

Se ménager : la première chose à faire lorsqu’on souffre d’une sciatique est de se ménager en évitant tous les mouvements qui pourraient réveiller la douleur : se pencher en avant, porter des choses lourdes, faire le ménage… Il ne faut cependant pas nécessairement rester alité.

Les anti-inflammatoires : cela peut apporter un certain soulagement.

Les infiltrations : si au bout de deux ou trois semaines, la douleur est toujours aussi intense, des injections de cortisone peuvent alors être envisagées. Parlez-en à votre médecin.

Les corsets : l’efficacité de cette méthode n’a pas réellement été prouvée mais certains la préconisent. Le corset va permettre à la colonne vertébrale de rester immobile et va ainsi favoriser une guérison plus rapide.

L’opération : si la plupart des hernies discales guérissent naturellement, 4 à 5% d’entre elles doivent être opérées. L’intervention est envisagée lorsque le patient, après avoir tout essayé, souffre toujours autant. Le chirurgien va alors enlever tous les fragments du noyau qui compriment le nerf.