Comment lutter au mieux contre les pollutions ?

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

En tant qu’être humain, nous sommes soumis à un grand nombre de pollutions dont nous n’avons pas toujours conscience. Ces pollutions peuvent avoir un effet néfaste sur notre santé.

Et nous sommes souvent confrontés au quotidien à tous les types de polluants : les composantes telluriques (cours d’eau, sources, failles...), les composantes aériennes (lignes à hautes-tensions, antennes paraboliques, câbles téléphériques...), les composantes électromagnétiques (télévisons, écrans d’ordinateur, lampes de chevet), les rayonnements magnétiques (champ géomagnétique de la terre, orages magnétiques, aimants...), les rayonnements dus aux pierres levées (menhir, dolmen, caverne, abris sous roche…) et les rayonnements dus aux ondes de formes (châteaux d’eau, églises, pyramides décoratives...).

Pourquoi demander une intervention médicale ?

Certains maux proviennent directement de ces pollutions. Les plus fréquents sont des troubles du sommeil, des maux de tête, des allergies, des pathologies respiratoires et une baisse du système immunitaire. Si ces symptômes apparaissent plus particulièrement dans un lieu donné, par exemple si on n’arrive pas à s’endormir à la maison mais que le problème disparait lorsqu’on est à l’hôtel, l’intervention d’un géobiologue peut être pertinente.

Dix astuces pour assainir votre intérieur

- Le garage : Évitez de dormir au dessus du garage ! Une voiture produit du Benzène et du CO, deux substances qui peuvent entraîner le cancer et une intoxication au CO. Le garage est également un lieu de stockage, les produits pesticides pourraient provoquer des mots de tête et des troubles du système nerveux, les pots de peintures, des irritations des yeux, du nez et de la gorge.

- Les appareils électriques : Éloignez les appareils électriques des têtes de lits, ceux si peuvent entraîner fatigue et maux de tête.

- Le mobilier : Soyez attentif à la composition du mobilier. Les armoires en contreplaqué peuvent provoquer des nausées, de l’asthme et des irritations respiratoires.

- L’isolation : Certaines laines d’isolation comme la fibre de roche, la laine de verre et l’amiante peuvent irriter la peau, les yeux et les voies aériennes. Favorisez une isolation faite à base de produits biologiques, comme la laine de mouton par exemple.

- L’humidité : Vérifiez l’état de vos murs, si ceux-ci comportent des moisissures vous pourriez souffrir d’allergies, de dermatite, de rhinite ou de bronchite.

- Les aérosols d’ambiance : Les aérosols contiennent des composés organiques volatiles qui jouent un rôle au niveau des irritations de la peau, des muqueuses et du système pulmonaire, des nausées, des états de fatigue et des allergies.

- Les cuisinières à gaz : Le gaz qui s’en échappe peut être responsables de maux de tête.

- Le tabac : Si vous êtes fumeur, évitez de fumer à l’intérieur. Nous ne reviendrons pas sur les méfaits du tabac, mais il faut savoir que les substances contenues dans une cigarette imprègnent les tissus et les murs et restent donc omniprésentes dans l’habitation entrainant des risques de cancer du poumon.

- Le linge de maison : Les acariens que l’on retrouve souvent dans les draps de lit sont impliqués dans des allergies oculaires et l’asthme.

- Aérez : S’il fallait retenir un seul de tous ces conseils, c’est bien celui-ci. Il est conseillé d’aérer son logement au moins 15 minutes par jour. Cela permet :

  • De contrôler le taux d’humidité d’une habitation évitant ainsi la prolifération de moisissures.
  • D’éviter le surplus d’acariens qui aiment l’humidité et la chaleur.
  • De faire circuler l’air et donc de se débarrasser d’une bonne partie des composés organiques volatiles ainsi que de l’odeur de cigarette.

En ce qui concerne des problèmes plus profonds vous pouvez toujours faire appel à un spécialiste pour un bilan complet.