Comment écrire son testament ?

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Quelles conditions un testament doit-il remplir pour être valable ? Doit-on nécessairement passer devant un notaire ? Peut-on rédiger plusieurs testaments ?

Autant de questions pour lesquelles il est important d’avoir une réponse avant d’entamer la rédaction d’un testament.

Écrire un testament : pourquoi ?

La mort n’est pas un sujet que l’on aborde de gaieté de cœur... Cependant, il est bon de se rappeler qu’on n’est jamais trop jeune pour rédiger son testament ! En effet, rédiger un testament comporte de nombreux avantages.

D’une part, en rédigeant votre testament, vous choisissez (partiellement, car la loi protège certaines personnes, comme les enfants et les époux) qui recevra quoi. Choisissez par exemple de léguer votre piano à queue à votre amie d’enfance qui est musicienne, vos bijoux à votre fille…

Un autre aspect, psychologique celui-ci, intervient : la rédaction d’un testament est un acte libérateur. Vous vous sentirez plus léger une fois cette tâche terminée.

Écrire son testament : conseils

Si vous souhaitez rédiger vous-même votre testament (on parle alors de testament « olographe »), voici quelques conseils :

- Prenez une feuille de papier :

N’importe quel bout de papier conviendra pour la rédaction de votre testament. Cependant, n’oubliez pas que ce document devra peut-être perdurer pendant de nombreuses années. Il est dès lors plus judicieux d’utiliser un support qui s’altèrera le moins possible avec le temps.

- Prenez votre plus belle plume :

Votre testament doit impérativement être écrit à la main. Il vous est donc interdit de le dactylographier ou, plus vraisemblablement, de le taper à l’ordinateur. De la même manière, les testaments enregistrés sur cassette audio, vidéo, ou tout autre moyen d’enregistrement, ne sont pas admis.

Il est également interdit de confier l’écriture de votre testament olographe à une tierce personne : vous et vous seul pouvez rédiger votre testament.

Petite précision qui peut paraître évidente : un testament est personnel. Il n’est donc pas question de rédiger avec votre époux un testament pour deux !

- Soyez clair et précis :

Plus le testament est précis, moins il y a de risques que des questions d’interprétation se soulèvent le jour de son exécution. Lorsque vous parlez d’un bien, donnez des détails sur son apparence, son origine… Et si vous hésitez dans la formulation juridique, tournez-vous vers un spécialiste, avocat ou notaire.

- Signez et datez l’écrit :

Votre signature et la date de la rédaction doivent nécessairement apparaître sur le document.

- Déposez-le dans un endroit sûr et trouvable :

Il est primordial que vous conserviez votre testament avec soin. Mais attention : un testament trop bien caché n’apparaîtra jamais au grand jour… Optez donc pour le compromis, en déposant votre testament chez un notaire, par exemple.

Réécrire son testament

Vous pouvez faire autant de testaments que vous le souhaitez. Cependant, si ceux-ci se contredisent, c’est le plus récent qui sera pris en compte (pour les éléments litigieux).

Exemple :

Dans un testament datant du 1er mai 1999, vous léguez votre piano à queue à votre amie d’enfance. Par ailleurs, vous prévoyez que votre bague de fiançailles reviendra à votre fille.

Dans un testament datant du 23 décembre 2003, vous léguez ce même piano à queue à l’association « Musique pour tous ».

Si le second testament remplit toutes les autres conditions légales (signature, date...), votre piano se retrouvera dans les locaux de l’association « Musique pour tous », quoi qu’en dise votre amie d’enfance.

Le premier testament ne sera pas invalidé pour autant : les éléments non contredits par des testaments ultérieurs resteront valables. Dès lors, votre bague de fiançailles reviendra à votre fille si aucun nouveau testament ne le contredit.

Faire écrire son testament

S’il vous est impossible de rédiger manuellement votre testament, vous devrez opter pour l’une des possibilités suivantes : le testament « authentique » ou le testament « international ». Tous les deux nécessitent la présence d’un notaire et de deux témoins (ou d’un second notaire).

Pour le testament authentique, vous devrez dicter votre testament au notaire ; pour le testament international, vous devrez remettre personnellement votre testament (qui ne doit pas être rédigé manuellement et qui peut être écrit par une autre personne que vous-même) au notaire.