Votre arbre généalogique

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

La famille, c’est sacré ! Vous aimeriez en savoir plus sur vos ancêtres ? Vous souhaiteriez même commencer un arbre généalogique ? Sachez que l’élaboration d’une généalogie est un véritable travail de recherche et d’enquête... Alors, vous êtes prêt ?

Première enquête

En premier lieu, rendez-vous chez les membres de votre famille que vous avez encore la chance de côtoyer. Armé d’un bloc de feuilles et d’un bic (ou d’un ordinateur portable pour les plus modernes d’entre vous), vous leur poserez toutes les questions concernant vos ancêtres :

- Quand et où sont-ils nés ?
- Quand et où se sont-ils mariés ?
- Quels métiers ont-ils exercé ?
- Quand et où sont-ils décédés ?
- ...

A noter que dans certains cas, une petite visite auprès des voisins du village d’origine de la famille peut également s’avérer intéressante !

Documents de famille

Ils vous ont tout dit ? Demandez-leur s’ils ont encore d’anciens livrets de famille ayant appartenu à leurs propres ancêtres. D’autres documents tels que les vieilles cartes d’identité, passeports, livrets militaires et actes notariés vous seront également d’une grande aide !

Mais ne vous limitez pas à ces documents "sérieux" ! En effet, certains documents plus personnels, comme d’anciennes correspondances et de vieux albums photos pourront eux aussi vous donner des renseignements d’une grande valeur.

Premier bilan

Il est désormais temps de confronter toutes ces sources et de valider ou invalider les informations recueillies.

Généralement, après un travail d’investigation de ce type, vous aurez suffisamment d’informations pour dresser un arbre généalogique de 3 ou 4 générations.

L’heure de l’élaboration de l’arbre proprement dite est donc arrivée ! Nous vous conseillons de commencer par un arbre en papier, avant d’acheter, le cas échéant, un logiciel de généalogie plus complexe.

Documents anciens

Vous voulez aller plus loin ? Sachez qu’en Belgique, les registres de l’état civil datant de plus de 100 ans sont accessibles sans limitation. Vous pourrez remonter de cette manière jusqu’en 1796 !

L’état civil comprend notamment les actes de naissance, de mariage (ainsi que les annexes à ces actes et les bans) et les registres supplétoires. Les registres de la population peuvent également être utiles aux généalogistes en herbe : ils renseignent en effet, rue par rue, la population d’une commune à une époque donnée.

Il vous suffit donc d’adresser une requête écrite auprès de votre administration communale pour obtenir les actes de naissance, de décès et de mariage voulus. Faites cependant attention : chaque copie a un coût !

Documents récents

Pour les actes qui datent de moins de 100 ans, des extraits peuvent être délivrés uniquement à certaines personnes (dont les descendants), et moyennant autorisation. Mais, comme nous l’avons précisé plus haut, les informations relatives à vos ancêtres "proches" (début du XXe siècle) pourront être obtenues plus simplement.

Si vous souhaitez remonter encore plus loin, il faudra vous plonger dans les registres paroissiaux. Ceux-ci sont conservés aux Archives de l’État qui se trouvent généralement dans les provinces.