Cette étudiante de 90 ans réussit sa thèse avec brio

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Colette Bourlier est née le 3 avril 1925 à Lyon. Devenue professeur d’histoire-géographie dans les années 50, la nonagénaire a décidé de se lancer dans l’écriture d’une thèse portant sur « les travailleurs immigrés à Besançon dans la seconde moitié du XXe siècle ».

C’est avec une « mention honorable », et à bientôt 91 ans, que Colette a réussi sa thèse à la faculté des lettres et sciences humaines de Besançon. Pendant plus de deux heures, elle a défendu sa thèse avec brio et a même eu droit aux félicitations du maire de la ville à l’issue de sa soutenance.

En 1985, Colette obtient son diplôme en recherche appliquée (DRA), diplôme qui permettait aux personnes n’appartenant pas au monde universitaire de réaliser une thèse sans limite de durée. Ses travaux vont alors durer 30 ans et se présentent aujourd’hui sous la forme d’un ouvrage de 400 pages, auxquelles s’ajoutent de nombreux écrits à la main. Internet ? Colette ne veut pas en entendre parler !

Adorable, la nonagénaire a déclaré : « j’ai fait du mieux que j’ai pu, et je crois que le jury était satisfait (…) mais je suis dure d’oreille et je n’ai pas entendu tout ce qu’il disait ».

Serge Ormaux, l’un des trois directeurs de thèse, a quant à lui déclaré que « la mention très honorable récompense la qualité de la forme et du fond. Ce travail est très bien écrit, ce qui est relativement rare. Quant au fond, il réside dans la quantité de données statistiques et dans la finesse d’analyse ».

Bravo Colette !

Crédit photo : www.lepoint.fr