Calculs rénaux

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

5% à 10% de la population est un jour confrontée à des calculs rénaux. Ceux-ci surviennent le plus souvent à partir de 40 ans, et sont deux fois plus fréquents chez les hommes.

Gros plan sur ces petits cailloux qui peuvent cependant causer de grandes douleurs...

Les calculs : qu’est-ce que c’est ?

Un calcul rénal est un petit cristal dur, formé des substances organiques et minérales, qui se forme à l’intérieur d’un rein.

9 fois sur 10, les calculs se forment dans les reins, mais ils peuvent également apparaître dans la vessie, l’urètre ou les uretères.

Symptômes des calculs rénaux

Le symptôme principal est la douleur (dont l’intensité est variable) dans les "reins", allant jusqu’au bas-ventre et aux organes génitaux externes. A noter que les petits calculs rénaux sont bien souvent indolores.

Des nausées et/ou vomissements, de même que la présence de sang dans les urines, peuvent accompagner cette douleur.

Enfin, un besoin fréquent d’uriner peut compléter le panel des symptômes.

Éviter les calculs rénaux

Certains facteurs favorisent en effet l’apparition de calculs rénaux. Voici donc nos conseils :

- Bougez ! La sédentarité favorise en effet l’apparition de calculs.

- Consommez beaucoup de fibres, et évitez la surconsommation d’aliments salés, sucrés ou protéinés.

- Hydratez-vous. En bref, lorsqu’on a soif, il est déjà trop tard ! Il faut donc boire (de préférence, de l’eau) tout au long de la journée, sans attendre la sensation de soif. Pour savoir si l’on boit suffisamment, il suffit d’analyser la couleur de l’urine, qui doit en principe être presque incolore.

Traitement des calculs rénaux

Bien souvent, les calculs s’éliminent naturellement par les urines. Il en va généralement ainsi des calculs de petite taille. Il sera conseillé de boire beaucoup d’eau (au moins 2 litres par jour), afin de faciliter l’élimination.

Certains calculs atteignent cependant plusieurs centimètres de diamètre... Leur suppression nécessitera une intervention médicale.

La méthode la plus courante est la lithotripsie. Celle-ci consiste à désintégrer un calcul, par le biais d’une machine produisant des ondes de choc. Les petits fragments seront ensuite seront éliminés par les urines.