Au fond de vous, quel âge avez-vous ?

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Lorsque nous étions enfants, nous voulions toujours grandir ; adolescents, nous rêvions d’être adultes ; à la vingtaine enfin nous étions en phase avec notre âge, mais arrivés à 35 ans déjà, nous avons commencé à vouloir arrêter le temps, puis peu à peu nous voir rajeunir.

Il en résulte un véritable décalage entre notre âge réel et notre âge « intérieur ». On parle d’un écart de 10 à 15 ans à partir de 40 ans, et atteignant les 20 ans à la soixantaine. Certains soixantenaires rajeunissent même de 30 ans, c’est ceux que Denis Guiot, chercheur et professeur de marketing à l’université Paris-Dauphine, a appelés « les toniques ». Ils sont généralement caractérisés par leur hédonisme, leur dynamisme et leur humour.

Cet écart est propre à tous les Hommes, ou presque : âge réel et âge intérieur (aussi appelé « âge subjectif ») correspondent rarement.

Qu’est-ce qui nous rajeunit ?

Robert Kastenbaum, un chercheur américain, a créé une échelle permettant de calculer l’âge subjectif. Celle-ci tient compte de quatre critères :
- le ressenti ;
- l’apparence physique ;
- les centres d’intérêts ;
- les activités physiques.

Ce qui influence positivement le plus notre âge subjectif, est l’amour, suivi de près par l’estime de soi. L’insertion sociale, la situation économique ainsi que la santé ont également un impact non négligeable sur l’âge intérieur.

Comment vieillissons-nous intérieurement ?

En principe, cela se fait de manière progressive. Chaque événement de la vie apporte un peu d’eau au moulin de nos années : le départ des enfants, la prépension...

Cependant, d’autres événements, plus difficilement vécus, auxquels nous n’étions pas préparés, peuvent accélérer considérablement notre vieillissement intérieur. Citons par exemple les chocs émotionnels et les pertes (licenciement, mise à la retraite anticipée, décès du conjoint, maladie...).

En outre, le doute existentiel et la crise d’identité, excepté lorsqu’ils permettent au contraire un rebondissement rapide, ne sont pas non plus bonnes pour « la santé de notre âge intérieur ».

Et vous, quel est votre âge subjectif ?

Évaluez votre âge pour chacune des situations ci-dessous.

- Au fond de vous, vous avez le sentiment d’avoir...

- Regardez-vous dans la glace. L’homme/la femme que vous voyez semble avoir...

- Dans mes activités et centres d’intérêts, je rencontre des personnes dont la moyenne d’âge est de...

- D’une manière générale, je fais la plupart des choses comme si j’avais...

Additionnez maintenant les 4 nombres et divisez le total par 4. Vous obtenez alors votre âge intérieur !

P.-S.

A lire : Petite psychologie de l’anniversaire , Pour mieux comprendre ce que grandir veut dire, Christian Heslon, Ed.Etude (broché).