Attention : date de péremption !

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

La nourriture a une durée de vie limitée, chacun le sait. Mais tenez-vous bien à l’oeil la date de péremption des aliments que vous achetez ? "A consommer jusqu’au", "à consommer de préférence avant le"... Voici nos conseils pour manger sans risque !

Périmé, comment ?

Les aliments peuvent se périmer de plusieurs façons. La détérioration la plus commune est microbienne : ainsi, des bactéries, des champignons et des levures se développent sur le produit. Si certains de ces éléments sont bénins, d’autres par contre sont porteurs de maladie, comme la salmonelle.

Exemple : Le lait, qui va devenir sûr et commencer à cailler.

La dégradation physique entraîne une modification de la structure de l’aliment. Le goût est lui aussi affecté, mais ce n’est généralement pas dangereux pour la santé.

Exemple : Le chocolat se couvre d’une fine couche blanche, tandis que le pain devient dur.

Enfin, la détérioration chimique est causée par l’air, la lumière, les enzymes... Elle touche par exemple les produits contenant des matières grasses, qui deviennent rances. Ce n’est généralement pas risqué, bien que certains dérivés puissent s’avérer dangereux pour la santé.

"À consommer de préférence avant le" v.s. "À consommer jusqu’au"

Les mentions "À consommer de préférence avant le" et "À consommer jusqu’au" ne signifient pas la même chose.

La mention "À consommer de préférence avant le" vous indique ainsi la période pendant laquelle l’aliment en question conserve toutes ses propriétés spécifiques si il est conservé comme il se doit. Dans ce cas, il demeure bien souvent encore comestible après la date indiquée (même si il change de goût, de texture ou de couleur).

Exemples : biscuits, chocolat, conserves, céréales...

"À consommer jusqu’au" n’apparaît que sur les produits susceptibles d’être dangereux pour la santé s’ils sont consommés tardivement.

Exemples : viande et poisson frais, salade, pâtisserie à la crème...

A vos sens !

A côté des dates de péremption, n’hésitez pas à vous servir de vos sens pour estimer la comestibilité d’un produit.

Si l’aspect, l’odeur ou le goût d’un produit vous paraît douteux, il est probablement mieux d’en prendre un autre !