La "midlife crisis", aussi chez les singes !

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Arrivés à la moitié de leur vie, les singes connaissent eux aussi un « passage à vide », une sorte de crise de la quarantaine version primate !

Déprime, angoisses, « démon de midi », humeur changeante… Entre 35 et 50 ans, hommes et femmes sont nombreux à connaître la fameuse crise de la quarantaine.

A l’origine du phénomène : des facteurs sociologiques, culturels, économiques, mais aussi, semble-t-il, biologiques ! Pour confirmer cette hypothèse, des chercheurs de l’université d’Édimbourg se sont penchés sur le comportement des primates arrivés à la moitié de leur vie… Et les résultats sont étonnants !

Pour mener à bien leur étude, les scientifiques ont soumis aux gardiens de 508 primates un questionnaire tendant à déterminer l’humeur des singes maintenus en captivité. Trois points interrogeaient ceux-ci quant au bien-être des singes : humeur (positive ou négative) des singes, plaisir tiré des interactions avec leurs congénères, capacité des primates à atteindre leurs objectifs. En dernier lieu, il était demandé aux gardiens s’ils seraient heureux à la place des singes en question… !

Il est ainsi apparu que les primates connaissaient un « passage à vide » vers 28-35 ans, soit 45-50 ans à l’échelle de notre vie humaine. Le mal-être (relatif) caractéristique de la période entre deux âges serait donc biologique, et pas (seulement) culturel.