Ces sujets que l’on n’aborde pas avec son médecin...

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Alors qu’un Américain sur 4 souffre de « stress extrême », seuls 3 patients sur 100 osent aborder la problématique chez leur médecin.

Selon une récente étude menée par la revue Archives of Internal Medicine, si nous parlons à notre médecin de nos petits et grands maux en tout genre, nous sommes peu nombreux à lui parler de stress…

Et les chiffres sont parlants : 17 % des patients abordent la question de l’alimentation, 12 % d’entre eux demandent des conseils en matière d’exercice physique et de sport, 6 % parlent de perte de poids… et à peine 3 % des patients abordent la problématique du stress et de l’angoisse !

Ce constat est particulièrement étonnant lorsqu’il est mis en parallèle avec les résultats d’une étude à grande échelle menée par l’American Psychological Association. Celle-ci avait en effet révélé qu’un quart des Américains souffrait de « stress extrême », un problème qui n’est pas sans conséquences : diabète, cancer, asthme, maladies cardiaques…

Mais alors, pourquoi le stress n’apparaît-il pas comme un sujet privilégié des consultations médicales ? Selon les chercheurs, le manque de temps est la cause principale de cette lacune. En effet, les médecins ont l’impression de ne pas disposer du temps nécessaire pour parler de la gestion du stress avec leurs patients.