Un chaton survit à un vol, caché dans le train d'atterrissage

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Passager clandestin insolite sur un vol de la compagnie Swiss : un chaton âgé de quelques mois seulement a survécu mercredi à un vol entre Athènes et Zurich, caché dans le train d’atterrissage d’un Airbus.

Les températures peuvent y tomber jusqu’à moins 50 degrés et l’oxygène y est rare, a expliqué vendredi la porte-parole de Swiss Myriam Ziesack.

Le chaton avait causé du retard avant le décollage. A l’aéroport d’Athènes, il avait musardé autour de l’appareil avant de subitement disparaître. Après deux heures de vaines recherches, le capitaine et les techniciens ont décidé d’entamer le vol.

"Il n’y avait pas de risque sécuritaire, sinon l’appareil n’aurait pas décollé", a précisé Myriam Ziesack. Le chat plutôt mal en point n’a été découvert qu’à Zurich, où il a été emmené chez un vétérinaire.

La petite chatte est sous observation. Elle a survécu au vol mais souffre désormais d’une forte fièvre, a ajouté la porte-parole de Swiss. Rien n’a encore été décidé pour son avenir, un rapatriement en Grèce n’est pas prévu. Le chat devrait être hébergé dans un abri.

Une autre solution pourrait être envisagée : "Certains collaborateurs qui ont eu affaire à l’animal s’en sont épris et ont manifesté leur intérêt à le garder", selon Myriam Ziesack.

Un nom a toutefois déjà été donné au solide chaton : ’Oscar Fox’, d’après les dernières lettres d’identification de l’avion sur lequel il a fait le voyage en Suisse.