Brésil : le concours du plus beau postérieur (naturel) vient concurrencer les municipales

En parler sur le forum Imprimer Envoyer à un ami

Les élections municipales au Brésil, dont le premier tour aura lieu dimanche, vont devoir faire face à la rude concurrence du lancement sur internet de "Miss Bumbum", un concours visant à élire la plus jolie chute de reins de ce pays de 194 millions d’habitants.

Vingt-sept candidates, soit une pour chacun des Etats fédérés, sont en lice pour ce tournoi pendant lequel les internautes devront sélectionner les 15 finalistes qui participeront à la grande finale télévisée, le 30 novembre à Sao Paulo.

Le "bumbum", comme les Brésiliens dénomment le postérieur des femmes, est un élément important et symbolique de la culture brésilienne et du carnaval, où la samba, la danse nationale, consiste à remuer frénétiquement les fesses.

"Je crois que le climat tropical, le carnaval et tout ce mélange de races donne à la femme brésilienne un biotype unique au monde", affirme Cacau Olivier, organisateur du concours créé l’année dernière.

"Le +bumbum+ de la Brésilienne est la partie du corps que tout le monde admire, et ce concours le prouve".

Les internautes doivent voter sur le site officiel et sélectionner leurs fessiers "naturels" favoris, les fesses siliconées étant proscrites.

Ce sont les organisateurs qui désigneront les trois gagnantes. Outre la gloire assurée, la lauréate touchera 2.500 dollars, la dauphine 1.500 et la troisième 1.000.

La première étape de ce concours a lieu dimanche, le jour où 140 millions de Brésiliens sont appelés aux urnes pour élire les maires et conseillers municipaux de plus de 5.000 communes.